Solenne Charriot

Publié le par CLE

Libre cours à la lumière d’un instant capté d’un œil aiguisé. Evidence d’une réalité recréée, vision spontanée, élaborée à l’intuition !

Longtemps, sa vie professionnelle a été pour elle une approche voire même une constante plongée dans l’imaginaire ; elle a aussi pratiqué des techniques aussi inattendues que précises du maquillage de cinéma, véritable recomposition du réel souhaité, quasiment à la limite du trucage.

Par ailleurs, ses talents touchaient à la réalisation, en volume, de personnages de Mangas ou de figures fantastiques.

Est-ce éloignement prolongé vis-à-vis de la réalité, du tangible, du vrai qui l’a poussée à choisir de s’exprimer à travers la photographie ?

Aujourd’hui, elle utilise son œil, rivé à l’appareil, et elle compose avec les paysages, le ciel, la nature, les éléments, les saisons, avec une attention visible à leur rapport aux activités humaines.

Elle traite avec bonheur tout ce qu’elle voit et qui, pour elle, fait sens.

Pas question pour Solenne Charriot de se préoccuper seulement de belles images. Sa sensibilité aiguisée par les exigences l’oriente vers un rendu parfait. Le contenu en est rendu sensible par la profondeur de son regard.

Pour sa première exposition à Chécy, les œuvres proposées ont toutes pour thème l’EAU, il est démontré que le sujet est traité à des niveaux différents de perception : matière miroir de lumière, élément vital, source de civilisation… Prenant corps suivant les émotions de l’artiste, l’inspiration donne à la matière une essence primordiale qui traduit d’emblée une connivence presque de nature entre l’artiste et son sujet.

Tout le sens esthétique consiste alors à ne pas se laisser aller à la complaisance à débusquer la facilité, le pathos. Retenir juste au bord de l’émotion un œil pénétrant, un regard volontairement distancié.

A remarquer, la construction classique des lignes de forces et la mise en espace des valeurs, une exigence pour donner une structure forte à ses travaux.

En somme la sensation la plus authentique portée à sa représentation la plus efficace : une parfaite dramaturgie. 

Solenne Charriot

Publié dans photographie

Commenter cet article