Sidonie Bergot

Publié le par CLE

Son idée originelle, originale : des sculptures/costumes, des peaux en latex et résine, portables mais immettables, correspondant à des états humains, des moments de la vie, des émotions, des désirs cachés.

Chacun a la possibilité d’endosser ces peaux, comme un fardeau ou comme un espoir. D’expérimenter ces peaux humaines comme si elles lui appartenaient, puis de les reposer et d’en endosser une autre, la sienne ou celle d’un autre, à l’infini.

Des peaux de soi à faire rêver, à certains moments, ou subir la vie humaine.

Elle et lui sont un couple soudé par leur origine, la Terre.
Elle et lui viennent d’une même société violente qui a gravé des cicatrices indélébiles dans leur chair…

Ces blessures sont devenues leur être extérieur, leur beauté commune, choisie et subie qui les distingue l’un de l’autre et, en même temps, les font se ressembler.

Ils ont une histoire commune, l’enfant attendu qui est leur addition/addiction.

Terre de Sienne : corps plein du sang qui fait sa force, son courage, sa vitalité et son envie de la goûter, de la dominer, de la protéger. Ses blessures ont eu le temps de cicatriser. Elles sont devenues parure.
Terre de Casse Elle : un corps transformé, habité et mis en abîme par lui, déformation violente nécessaire qui témoigne de leur choix d’être ensemble.

Ses cicatrices sont récentes… encore des blessures

Elle et Lui sont intimement reliés, bien que physiquement séparés : ils créent un sang nouveau avec leur sang. Un espoir passé par lui sortira d’elle. Terre matrice de toute vie.

www.sidoniebergot.com (fin janvier 2014) mail : sidonie_b@yahoo.com)

Sidonie Bergot

Commenter cet article