Dominique Brizé

Publié le par CLE

L’alchimie des matériaux magmatiques fait affleurer une énergie souterraine. Dans le processus de cristallisation, des traces à remarquer laissent pressentir la vie.

Dominique Brizé

Dominique Brizé :

Si les oeuvres que je réalise peuvent être apparentées à ce qu'on nommerait spontanément ''Art Brut'', en ceci qu'elles sont d'abord compositions à base d'éléments en métal, elles n'en sont pas moins ce que j'oserais nommer de ''l'Art Tendre'': les multiples nuances qui y prennent vie, exploration du champ esthétique et symbolique du brun et du noir, naissent de l'alchimie créée entre les différents matériaux utilisés outre les éléments de métal : limaille de fer, cendre, poussières de rouille, lave, débris de verre, etc, pris dans un liant plus ou moins épais.

Cette ''Oeuvre au Noir'', fortement marquée par l'empreinte du temps, née dans le creuset de la nature, mais aussi dans les mythologies, anciennes ou modernes, voire dans la poésie, est avide de la lumière qui en révèlera les secrets chatoiements.

Nadine Borowczyk Enseignante en Philosophie :

Une oeuvre qui pèse sans être pesante ... Une oeuvre qui, loin d'être froide, même si les matériaux qui la composent ont la réputation de l'être, développe une gamme de tons chauds, une oeuvre qui fait en apparence signe au passé mais qui est résolument du présent.

On l'aura compris : une oeuvre qui unit les contraires, héraclitéenne si l'on se rappelle que ''le chemin vers le haut et le chemin vers le bas sont un et le même''. Ainsi le regard, l'imagination et la pensée circulent et voyagent dans et au fil des tableaux, respirent, cheminent, tracent leurs sillons, invités en cela par les sillons mêmes dont l'artiste griffe la matière.

La vie et son mouvement s'affirment ici, recherchant à dessein les tensions – ce qui aussi rend cette oeuvre ''exemplaire'', au sens d'exemple à suivre : ne pas ignorer le passé mais ne pas s'y enfermer non plus, ni succomber sous son poids, donner une dignité nouvelle à ce dont plus personne ne veut.

Nous avons tôt fait de ne pas conserver, de ne pas nous baisser, de ne pas ramasser. Ici au contraire quelqu'un a fait ces gestes au gré de ses promenades, a porté de l'intérêt à des morceaux de métal délaissés, restes ou rebus insignifiants oubliés, jetés au terme d'un travail, d'un quelconque usage, d'une portion de vie, afin de les faire renaître non seulement à leur propre vie, mais à une vie sublimée.

 

Blog : brizedominique.blogspot.fr - mail : dominique.brize@laposte.net 

Publié dans peinture

Commenter cet article