Daniel Charriot

Publié le par CLE

Gestes amples, instinctifs et pourtant maîtrisés. Dynamique des énergies, affrontement des forces. Lumières de l’accomplissement, l’esprit domine l’obscur.

Les Arts Martiaux, son autre passion, sont pour lui, avec le dessin, une source inépuisable d’observations et de création où il exprime avec justesse, précision, ce que son corps éprouve.

Il ressent parfaitement, de l’intérieur,  par la  pratique ininterrompue des sports « de combat » ce qu’il traduit par le mordant du trait et le rapport tragique des valeurs : en somme, son travail est un prolongement naturel d’une autre facette de son tempérament et de son savoir-faire.

Cependant, une expression artistique instinctive, naturelle, familière, bien adaptée, assurée, peut en cacher une autre !

Chercher à voir ce qu’elle ne montrait pas, préoccupée qu’elle était de vérité prouvée, montrer l’envers du décor, mettre au jour le caché  est donc un exercice de découverte intime, un travail  souterrain qui débouche sur une explosion révélatrice.

Ainsi, pour Daniel Charriot,  est venu le temps d’ouvrir une autre page et d’explorer une autre forme d’expression que le figuratif.

Energie à l’état pur, mouvements qu’on pourrait croire instinctifs, en réalité profondément maitrisés, lumières en éclaboussures, ouverture d’une palette lyrique ou dramatique : le pas est franchi vers un monde plus mystérieux, physique mais cérébral, sensible mais à la limite du perceptible.

En s’engageant dans cette nouvelle étape de plongée en  lui-même,  pour se débarrasser des  contingences matérielles, et glisser vers le tréfonds Daniel Charriot se livre à un exercice de respiration intérieure, comme pour se préparer à un engagement  physique. La quête se poursuit, l’harmonie change de tonalité, de registre, change de temps, mais l’accord  avec sa vérité profonde est tout aussi authentique.  Oserait-on dire que l’artiste fait du sport ?

Daniel Charriot

Publié dans peinture

Commenter cet article