Mika Shibu et Daniel Favard

Publié le par CLE

Partenaires dans le travail artistique Mika Shibu, japonaise et Daniel Favard, francilien, sont, à la ville, mari et femme.

Leur choix : nous faire partager les émotions de leurs disciplines et de leurs cultures. Il se condense, sans se résumer, dans deux œuvres-duos : de leur pensées et de leurs gestes, en coopération et en harmonie sont nées deux œuvres, à regarder ensemble pour mieux entrer dans leur intime perception.

Elle est experte en gravure, il travaille le marbre et le calcaire : les jeux de valeurs des blancs et des gris se posent en une gamme où chacun joue sa partition. Deux tempéraments, deux matières pour un nouvel équilibre

Sur le papier aérien, une mélodie évanescente, émanation d’une virtuosité confirmée : délicatesse des approches, envol de la main et des traits, légèreté et finesse. Poésie impalpable et émouvante de l’émotion contenue et pourtant affirmée : quintessence de la culture japonaise profonde, l’expression gravée de Mika.

Puis, comme une base bien ancrée, à l’horizontale, laissant deviner le poids perceptible du minéral, vient l’œuvre sculptée de Daniel. La pierre est travaillée par un découpage précis, réitéré, insistant. Servie par son savoir faire marbrier la création de l’artiste vient confirmer la dualité du monde sensible : l’instant où se joignent, en harmonie, le fugace et le durable.

Mika Shibu et Daniel Favard

Publié dans gravure sculpture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article